Les principaux lieux touristiques de la France

La France est le pays le plus visité en Europe par les voyageurs. La France se trouve également en tête du classement de l’organisation mondiale du tourisme des nations unies avec plus de touristes que tous les autres pays du monde. Parmi plus d’un milliard de touristes voyageurs en 2013, 84,7 millions ont visité la France. La France se classe en 3e position en matière de revenus de tourisme international, après l’Espagne et les Etats-Unis. Au total, le pays a généré 56,1 milliards en revenus touristiques en 2013. Entre sommets, massifs, océan, lacs, chutes, ce sont des milliers de paysages tout aussi époustouflants les uns que les autres qui ne demandent qu’à être découverts.

 

La montagne de reims

Entre Reims et Épernay, la montagne de Reims est une haute colline boisée. Ses coteaux nord, est et sud sont couverts de vignes produisant le champagne. Dans le vignoble sont nichés de paisibles villages viticoles : Rilly-la-Montagne, Mailly-Champagne, Verzenay, Verzy, Champillon, Hautvillers. Le pinot noir est le cépage dominant des coteaux. Les cinq grandes zones viticoles de la Montagne de Reims sont Écueil, Chigny-les-Roses, Verzenay, Trépail– Nogent-l’Abbesse et Bouzy–Ambonnay. Le site de Verzenay est pittoresque avec son phare et son moulin à vent. Non loin, dans la forêt poussent les curieux faux de Verzy, une concentration de 1000 hêtres tortillards.

 

Le lac du der-chantecoq

Le lac du Der-Chantecoq est un lac artificiel inauguré en 1974. Il fait partie des grands lacs de Seine qui ont été conçus pour protéger Paris des crues de la Seine (comme en 1910). Il est à ce jour le plus grand lac artificiel de France. Lors de la construction du lac, trois villages, dont celui de Chantecoq ont été détruits. L’église d’un de ces villages se dresse au sommet d’une colline, aujourd’hui la presqu’île de Champaubert. Depuis sa création, le lac est devenu la 2e destination touristique de la Champagne après Reims. Les visiteurs sont attirés par la faune et la flore, les plages et les pistes cyclables qui en font le tour. A proximité du lac, les villages abritent de curieuses églises à pans de bois (Châtillon-sur-Broué, Outines, Drosnay) entouré de leur cimetière.

 

Le château du haut-Kœnigsbourg et les Vosges du nord

Le château du Haut-Kœnigsbourg se dresse fièrement au sommet d’une colline sous-vosgienne à 757 m d’altitude. Telle une sentinelle, le château domine la plaine d’Alsace depuis le Moyen-Âge. Le Haut-Kœnigsbourg est un château-fort emblématique en Alsace et un des plus grandioses de France. De 1901 à 1908, le Kaiser Guillaume II a ordonné la restauration du château. Ceci lui permettait d’asseoir son autorité dans la région annexée. En effet, le château était en ruine et à l’abandon depuis plusieurs siècles quand l’architecte berlinois Bodo Ebhardt s’est vu confier la mission de reconstruction par l’empereur. Depuis le Haut-Kœnigsbourg est devenu un symbole de l’Alsace, visité par plus de 500 000 visiteurs chaque année. Entre Saverne, Wissembourg et Bitche, les Vosges du Nord se distinguent des Hautes-Vosges par une altitude moyenne beaucoup moins élevée. Les Vosges du Nord sont partagées par l’Alsace et la Lorraine. Ses forêts de pins et hêtres à perte de vue abritent plusieurs châteaux de grès rose en ruine (Fleckenstein, Vieux Windstein, Falkenstein). Plusieurs bourgs méritent également une visite : Wissembourg, Bitche, La Petite-Pierre. Les Vosges du Nord sont dotées d’un maillage important de sentiers balisés qui permettent de découvrir le parc naturel régional

3 juillet 2018 Arthur Divers No Comments